Chers amis,

L’année 2019 a ressemblé aux années précédentes pour Paris. Depuis quelques années, la ville n’est pas épargnée, ce fut encore le cas en 2019 avec un nouvel attentat terroriste à la préfecture de police, l'incendie de la cathédrale Notre Dame, les gilets jaunes, l’explosion de la rue de Trévise, la crise des migrants, ces grèves sans fin…

 

Tous ces évènements attristent et compliquent la vie quotidienne des Parisiens, l'activité de nos commerces a été très touchée durant cette année 2019, avec les gilets jaunes et maintenant les grèves, le tourisme est aussi impacté. Il faut à nouveau mettre en place des mesures d'indemnisation, d'exonération, pour aider les commerçants à passer ce cap difficile, sinon, les faillites risquent de se multiplier, et cette situation n’est pas tolérable.

Le mouvement de grèves qui persiste actuellement est liée au chantier des retraites qui est une réforme courageuse et dont nous saluons le principe. Le problème c’est que celle-ci a été mal conçue et mal préparée. Nous avons proposé au gouvernement d’amender cette réforme en proposant un système à plusieurs niveaux ; un régime universel, mais uniquement sur les salariés, avec la nécessité d'harmoniser les régimes des salariés du secteur privé et du secteur public, l’extinction provisoire des régimes spéciaux qui ne se justifient plus dans le contexte de la société actuelle et qui sont voués...à disparaître progressivement. Nous conservons les régimes autonomes, notamment des professions libérales, nous leur proposons de rejoindre le système universel, mais uniquement sur une base de volontariat. Il n’est pas concevable de nationaliser ces régimes autonomes qui sont bien gérés et qui ont accumulé au fil du temps plus de 35 Milliards d'euros de réserves ; c’est aussi le cas des régimes complémentaires AGIRC ARCO gérés par les partenaires sociaux ; ils ont quant à eux accumulé 70 milliards d’euros et ils ont aussi une gestion vertueuse. Enfin, il est nécessaire de développer plus fortement l’étage supplémentaires de la capitalisation.... en partenariat avec les entreprises qui le souhaitent, avec une réflexion sur l'utilité de fonds de pension qui pourraient soutenir l'économie française et mieux protéger nos champions tricolores des prédateurs étrangers.

Cette réforme, comme la plupart du gouvernement Macron a de bonnes intentions initiales mais au final, elles ont une tendance générale à l’étatisation et à la centralisation, alors que notre pays est avant tout riche de diversités autour d’un socle commun de valeurs partagées. Espérons que le gouvernement saura négocier les bons compromis pour préserver un système de retraites pour tous, sans mettre en danger les équilibres financiers précaires de ce système.

Concernant Paris, au-delà des difficultés liées aux incidents évoqués précédemment et aussi aux grèves et autres manifestations, la mandature qui s’achève est loin d’avoir rempli ces objectifs avec une  incapacité à contenir les dépenses de fonctionnement et une hausse inquiétante de la dette, une politique de lutte contre la pollution inefficace sur le plan des résultats, un manque de professionnalisme dans la gestion des dossiers des dossiers du remplacement de l’opérateur Velib, l’arrêt d’Autolib, la fermeture des berges, les chantiers à répétition, le recul inquiétant de la sécurité, le développement très préoccupant de la drogue dans certains arrondissements du nord est de Paris, et les inégalités sociales qui se creusent avec un taux de pauvreté qui est de 18% dans la petite couronne.

Le bilan global de la gestion de la ville de Paris par les socialistes et leurs alliés verts est donc négatif sur la quasi-totalité des points qui concernent la vile quotidienne des Parisiens, en matière de propreté, de sécurité, de logement, de démocratie, d’environnement, petite enfance… Ces trois mandats ont été des échecs et ont fragilisé Paris.

Où est le Paris qui n’a cessé durant toute son histoire de faire rêver le monde, où est le Paris, symbole de l’ambition, de la réussite et de l’ascenseur social pour tous ceux qui y vivent ? Où est le Paris de la proximité et des transferts de compétences dans les arrondissements pour gagner en efficacité et prendre en compte les aspirations de ses habitants pour gagner en efficacité dans la gestion des services publics ?

Le défi est immense pour refaire de Paris une ville exemplaire, comme elle l’était du temps de Jacques Chirac qui avait réussi cette formidable union de la droite et du centre !

Paris est une ville monde, engagée dans une compétition internationale, elle a des atouts exceptionnels, avec une attractivité qui reste très forte dans le monde. Elle doit aujourd’hui retrouver plus de cohésion sociale et éviter la fuite des classes moyennes avec des écarts de revenus qui se creusent fortement depuis quelques années. Il faut aussi développer une politique de transports plus éco-responsable tout en conservant une mobilité fluide. La lutte contre le dérèglement climatique doit être au cœur de toutes les politiques publiques avec des mesures ambitieuses. L’enjeu est colossal pour rester dans la course.

Paris est aussi un grand village, c’est ce qui fait sa richesse. Les spécificités de chaque quartier doivent être prises en compte, les arrondissements doivent bénéficier des transferts de compétences pour gérer de manière plus efficace la propreté, la circulation, des lieux culturels et les équipements sportifs, avec un pacte avec la mairie centrale en termes de gestion, de budget et de personnel. La proximité c'est aussi reconnaître que les meilleures décisions prises le sont dans le dialogue avec les citoyens, les associations, les entrepreneurs, les commerçants et en concertation avec les villes voisines, pour construire ensemble le grand Paris.

Paris, c’est aussi et surtout de l’humain. L’humain est aujourd’hui au centre des préoccupations des entreprises qui réussissent en engageant leurs collaborateurs autour d’une vision et de valeurs communes et en donnant du sens à leur travail. L’humain doit être aussi au centre des missions quotidiennes d’une ville monde pour apporter à nouveau du bien-être et de la qualité de vie dans les décisions de gouvernance et d’aménagement. Notre Paris, c’est de combiner bien être et protection de la planète pour les générations futures !

Il nous reste deux mois pour convaincre autour du Paris du bien vivre ensemble. C’est sur cette base que nous avons élaboré un projet pour que Paris continue à faire rêver et joue à nouveau un rôle d’ascenseur social pour tous ceux qui y vivent. Vous le voyez bien, une autre politique est possible, nous comptons y prendre toute notre part dans le cadre de listes de rassemblement allant de la droite humaniste au centre avec des personnalités de la société civile. Ensemble, nous nous engagerons au cours des prochaines semaines avec enthousiasme et énergie à convaincre une majorité de Parisiens autour de ce projet ambitieux, exigeant et inclusif.

Nous adressons au nom des Centristes Paris tous nos veux de bonheur, de santé, et de réussite personnelle et professionnels à vous et à tous vos proches.

Pierre MAURIN

Délégué Fédération de Paris Les Centristes.

SUIVEZ-NOUS : 

© 2020 Les Centristes de Paris